En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.

Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Hotel de ville de Dunkerque
Place Charles Valentin
59140 Dunkerque
Tel: 03 28 59 12 34

Flash info :

La mairie de quartier de Dunkerque-Sud déménage les 18 et 19 décembre 2014 pour intégrer la Maison des Services Publics, 50 rue du Jeu de Mail. la Maison des Services Publics regroupera la mairie de quartier, l'antenne Jeu de Mail du CCAS, la brigade de police municipale du quartier, la maison de quartier du Jeu de Mail ainsi que le multi-accueil du Jeu de Mail.

Carnaval

Le "parler dunkerquois"

Si l’usage du français s’imposa peu à peu à la population à la suite d’une l’ordonnance royale de Louis XIV, une partie de celle-ci autant réfractaire au changement que sentimentalement attachée à ses traditions, continua à parler le flamand. Si bien qu’il n’est pas étonnant de retrouver encore aujourd’hui, dans les chansons du carnaval, quelques bribes de dialecte dunkerquois.

  • Beurt'che : Petit tour avec une fille et, par extension, un petit tour dans la bande

  • Clet'che : Costume, déguisement. Il constitue l'identité carnavalesque. À l'origine, le clet'che était constitué de tissus de récupération et même, de sacs à patates. Aujourd'hui, plus sophistiqué et plus coloré, il conserve 2 qualités : l'esprit de dérision et la solidité.

  • Jean Bart : Un enfant « fait Jean Bart » quand il lève les bras en l’air pour qu’on le lave ou qu’on l’habille.

  • Qu'est c'ça dit ? : Comment ça va. Dans la bande beaucoup de temps est consacré à se saluer par de chaleureux : « Ben qu'est c'ça dit, matante ? »

  • Têt'che : Sein. On le retrouve dans la chanson « Avec la femme à Neche, on a bien rigolé, on a sucé ses têt'ches, on a bu tout son lait ». Le carnaval est une fête populaire et grivoise.

  • Trois Joyeuses : Auparavant, les fêtes carnavalesques restaient strictement limitées aux « jours gras », aux « Trois Joyeuses » comme on les appelait. Elles devaient avoir cessé le mercredi des Cendres à 9 h, ce que rappelait chaque année un règlement municipal qui n’avait guère changé depuis un siècle. Elles n’ont pas résisté longtemps aux impératifs de la vie moderne et, déjà, en 1960, elles n’étaient plus qu’un souvenir !

  • Wamm : Flétan fumé, poisson sec et fumé du flamand wam (ventre de poisson)

  • Wiche : Sexe masculin. Parfois coquin, le carnaval chante « viens jouer avec mon wiche, cinq minutes, c'est pas longtemps et mon wiche y s'ra content ».

  • Zô (ou Zôt'che) : Baiser ou (petit baiser). Mot que l'on retrouve dans la chanson « donne un zô à ton oncle Cô qui r'vient d'Islande », allusion à la pêche en Islande, origine présumée du carnaval.

Mairie de Dunkerque

Hôtel de ville

Place Charles Valentin

59140 Dunkerque

Accueil du public - Hôtel de Ville

(entrée 2 rue Faulconnier)

du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Samedi de 9h à 12h

Etat-civil - Hôtel de Ville

(entrée ruelle aux Pommes)

du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Samedi de 9h à 12h

Dunkerque Info Mairie

03 28 59 12 34

du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Samedi de 9h à 12h

Engagement service qualité
Logo ville de Dunkerque