Imprimer la page

L'école de mon quartier - Un patrimoine des années 50

Laïque, gratuite et obligatoire, l’école connaît au XXème siècle un large développement et un généreux élan constructeur. Dès l’entre-deux-guerres, de nouveaux établissements voient le jour. Centrés sur le bien-être des enfants, ils sont dotés de larges classes équipées de tout le confort moderne. La circulation de l’air, la lumière, l’hygiène et l’espace en sont les éléments fondateurs. Interrompu par la guerre, ce mouvement sera repris et amplifié dans les années 50, où six millions d’écoliers devront rejoindre les bancs de l’école.

A Dunkerque, pas une seule école n’a survécu aux bombardements. Mais dès 1950, alors que la ville renaît doucement de ses cendres et que les tous premiers logements sont livrés aux sinistrés, Jean Niermans, architecte en chef de la reconstruction de la ville, alerte les autorités et demande à faire de la reconstruction des établissements scolaires une priorité. Les premiers projets débutent dès 1951 et, jusqu’en 1960, plus de dix bâtiments ouvriront leurs portes aux jeunes écoliers.

Découvrez les fiches réalisées à l'occasion des Journées du Patrimoine 2021 en cliquant sur les images ci-dessous :