Imprimer la page

L’entreprise Verkor choisit Dunkerque : plusieurs milliers d’emplois à la clé !

Le 1er février, l'entreprise industrielle française Verkor a annoncé avoir choisi Dunkerque pour la construction de sa première Gigafactory de fabrication de cellules de batterie bas-carbone. À la clé : jusqu’à 1 200 emplois directs et plus de 3000 emplois indirects.

Un tournant historique

"C’est un tournant historique pour notre territoire" s’est félicité Patrice Vergriete, maire de Dunkerque et président de la Communauté urbaine.  "Le virage stratégique, que j’ai souhaité impulser depuis 2014, porte donc ses fruits : Dunkerque, territoire d’innovation, va accueillir ce haut-lieu de l’industrie du futur. En développant l’énergie renouvelable et bas carbone (éolien offshore et nucléaire), en construisant une véritable toile industrielle facilitant l’économie circulaire, en investissant dans l’attractivité portuaire, nous projetons notre territoire dans les enjeux du XXIe siècle et créons ici les emplois de demain."

Plus de 3000 emplois indirects

Jusqu'à 1 200 emplois directs et plus de 3 000 emplois indirects pourront être créés au cours de la première phase du projet a annoncé le groupe Verkor. L’usine produira, dès 2024, 300 000 batteries de voitures par an, ce qui correspond à 16 GWh.

Elle souhaite monter progressivement en capacité pour atteindre 32 GWh, et même potentiellement 50 GWh en 2030, avec des batteries destinées à d’autres fonctions (scooters, avions, camions, data centers...). La construction de la Gigafactory devrait quant à elle débuter en 2023.

A propos de Verkor

Entreprise iséroise créée en 2020 pour initier la production française de batteries électriques, Verkor se signale par des process industriels vertueux :

• Le mix énergétique bas carbone et renouvelable dunkerquois permettra la production de batteries dont l’empreinte carbone sera entre 4 et 5 fois inférieure à celle des batteries chinoises.

• Verkor s’engage sur l’ensemble du cycle de vie des batteries, du choix des composants au recyclage des batteries. Ce faisant, elle participe d’une ambition plus globale : construire un pôle de compétitivité de la batterie sur notre littoral.

• Verkor souhaite limiter l’empreinte carbone indirecte liée à ses activités, et la proximité immédiate du troisième port de France est à ce titre un atout considérable. De même, cette implantation industrielle est une excellente nouvelle pour la dynamique portuaire.

Plus d’infos sur www.verkor.com