Imprimer la page

Le couvre feu étendu à l'ensemble du Département du Nord :

Comme de nombreux territoires français, notre département fait face à une dégradation brutale de la situation sanitaire, et ce malgré les efforts que nous réalisons depuis trois semaines.

Cette situation dégradée a amené le Gouvernement à instaurer, à partir du vendredi 23 octobre (minuit) et pour une période minimale de six semaines, un couvre feu de 21h à 6h afin d’éviter une saturation des services hospitaliers.

L’ensemble des Maires de la Communauté urbaine continuera à travailler ensemble à l’accompagnement des professionnels impactés ainsi qu’à la protection de la population. Nous faisons face à une nouvelle difficulté, c’est ensemble que nous la surmonterons.

Téléchargez les attestations de sortie pour la période du couvre-feu (documents word) :

> attestation de déplacement dérogatoire

> justificatif de déplacement professionnel

Les nouvelles mesures qui s’appliquent :

Fermeture de 21h à 6h : de tous les établissements recevant du public, commerces et services.

Pour les services publics sont donc concernés :

     - les musées,

     - Les bibliothèques,

     - Les salles de spectacle,

     - Les mairies,

     - Les maisons de quartiers,

Fermeture totale (journée entière) :

     - Les bars,

     - Les établissements sportifs, gymnases et piscines (sauf pour les mineurs et les sportifs professionnels)

     - Les casinos et salles de jeux

     - Les salles d’exposition, expositions, foires et salons.

A noter : les hôtels et restaurants faisant de la livraison à domicile pourront poursuivre leur activité en soirée.

La CUD débloque 200 000 euros pour venir en aide aux entreprises impactées par le couvre-feu

La Communauté urbaine met en place un nouveau dispositif d’accompagnement à destination du monde économique local pour soutenir les professionnels touchés par l’instauration du couvre-feu.

La mise en œuvre du couvre-feu décidé par l’État va impacter fortement l’activité économique de nombreuses toutes petites et moyennes entreprises du territoire communautaire, avec des conséquences directes sur leur chiffre d’affaires et donc sur l’emploi. L’activité des bars, restaurants et salles de sport privées, contraintes de baisser le rideau partiellement ou totalement, va notamment être fortement impactée.

Afin de soutenir les acteurs économiques du territoire, la Communauté urbaine va débloquer une enveloppe de 200 000 € pour venir en aide aux professionnels. De plus, la CUD renouvelle son dispositif d’exonération de loyers pour les entreprises touchées hébergées dans des locaux communautaires ou municipaux et incite fortement les propriétaires privés à reporter ou annuler les loyers.

Qui est concerné par ce nouveau dispositif ?

Alors que l’État a annoncé l’indemnisation des entreprises justifiant d’une baisse du chiffre d’affaires supérieur à 50% en raison du couvre-feu, la Communauté urbaine viendra pour sa part en soutien aux bars, restaurants et salles de sport accusant une baisse d’activité s’élevant entre 30% et 50% du chiffre d’affaires.

Le montant total de l’enveloppe allouée sera versé par "Initiative Flandre" afin d’être le plus réactif possible. Le comité d’agrément, composé des partenaires de La Turbine (Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre de Métiers et de l’Artisanat, BGE Flandre création, Initiative Flandre) et du Tribunal de Commerce pourra se réunir plusieurs fois par semaine pour statuer sur les dossiers, préalablement instruits par les techniciens de chaque structure.

Les dossiers sont à solliciter par voie électronique à : laturbine@remove-this.cud(dot)fr

Un dispositif sanitaire renforcé face au Covid

Le carnaval de Dunkerque 2021

C’est le cœur lourd que Patrice Vergriete, président de la Communauté urbaine et maire de Dunkerque, a annoncé l’annulation des bandes de carnaval de l’agglomération. Une décision prise en responsabilité par l’ensemble des maires de l’agglomération face au rebond inquiétant de l’épidémie de Covid dans le Dunkerquois.

C’est la réalité de la crise sanitaire : malgré la mise en place de mesures sanitaires renforcées en accord avec le Préfet du Nord fin septembre, le coronavirus progresse dans le département du Nord et dans le Dunkerquois, avec un taux d’incidence de 254 pour 100 000 habitants constaté au 13 octobre pour notre agglomération par l’Agence régionale de santé. Ce taux place le territoire au-dessus du niveau d’alerte maximale.

Face à la détérioration rapide de la situation sanitaire ces dernières semaines, les maires de l’agglomération ont décidé en responsabilité d’annuler les bandes de carnaval et les jets de harengs organisés par les municipalités. "C’est aux maires de donner le la, nous le faisons aujourd’hui pour deux raisons : la situation sanitaire a atteint un niveau très grave d’une part et parce que cela nous laisse d’autre part le temps de travailler ensemble pour essayer de faire vivre l’esprit carnavalesque dans le Dunkerquois sous d’autres formes. Un travail se mettra en place ces prochains jours, avec tous les acteurs concernés, pour faire en sorte que l’esprit carnavalesque puisse trouver sa place dans nos communes, pour maintenir ce lien très fort qui nous unit toutes et tous et pour surmonter ensemble cette édition annulée. On a deux mois devant nous pour y réfléchir ensemble. J’invite d’ailleurs les Dunkerquois à imaginer comment on peut faire le Carna-virus !", a expliqué Patrice Vergriete.

"Si nous venons à prendre cette décision aujourd’hui, c’est parce que nous estimons que c’est dans l’intérêt de chacune et chacun des Dunkerquois. J’invite tous ceux qui seraient tenté d’organiser des événements parallèles à bien réfléchir à leur responsabilité car nous sommes en train de parler de personnes qui peuvent mourir... J’appelle la population à la plus grande prudence. Il est essentiel que chacun continue d’appliquer les gestes barrières en toute circonstance."

Annulation de tous les grands rassemblements de fin d’année

En responsabilité et à l’unanimité, en accord avec le Préfet du Nord, les maires ont par ailleurs décidé d’annuler tous les grands rassemblements de fin d’année pour lesquels le respect le plus strict des gestes barrières ne peut être garanti. Sont ainsi concernés les parades, les descentes du père Noël, les feux d’artifice, etc.

À l’instar des marchés alimentaires traditionnels, les marchés de Noël en plein air sont maintenus, sous réserve de l’application de mesures renforcées pour les manifestations les plus importantes. Ainsi, à Dunkerque, un périmètre barriéré sera mis en place et une jauge de 1 000 personnes sera strictement contrôlée par des agents de sécurité.

Tous les événements en intérieur feront l’objet d’une attention toute particulière. Ils seront notamment soumis à une application très stricte de la distanciation physique entre les personnes.


 

 

D'autres mesures déjà en place :

Face à une situation qui se dégrade dans notre agglomération, Patrice Vergriete a annoncé un dispositif sanitaire renforcé afin d’éviter des mesures nationales plus restrictives pour le quotidien des habitants. Ce plan local, adapté aux caractéristiques de l’agglomération, est soumis à une évaluation hebdomadaire de la Préfecture.

Avec un taux d’incidence qui a presque doublé en moins de quinze jours et un nombre de patients en réanimation qui a quadruplé en sept jours, Dunkerque et son agglomération sont en sursis. Soucieux de ne pas pénaliser lourdement les habitants, les entreprises et les commerçants dans leur quotidien en cas de passage de la région dunkerquoise en alerte renforcée, Patrice Vergriete a proposé au Préfet du Nord un plan intermédiaire avec des mesures claires et concrètes. "Aujourd’hui, j’en appelle à la responsabilité individuelle des Dunkerquois. Nous avons un sursis. C’est le moment d’être exemplaire si nous ne voulons pas pénaliser notre quotidien."

Obligation du port du masque

Le port du masque dans l’agglomération est clarifié. En accord avec le Préfet, le port du masque est désormais obligatoire :

-    Dans les lieux publics clos

-    Devant les écoles

-    Dans les transports collectifs

-    Sur les marchés, braderies et brocantes

-    Sur les parkings des supermarchés

-    Dans les files d’attente et attroupements en extérieur

-    Dans les rues du centre-ville suivantes : place Jean Bart, rue Thévenet, rue Clemenceau, rue de la Marine, rue Wilson, et rue Alexandre III.

Événements et manifestations en lieu clos

La capacité d’accueil des salles recevant des événements et manifestations est portée à 1000 personnes maximum. Le maire de Dunkerque encourage les associations et entreprises à annuler ou reporter leurs événements après le 15 octobre. Pour les manifestations qui auront lieu, la jauge maximale de chaque salle sera clairement identifiée sur la base de 4 mètres carrés par personne. Les règles d’utilisation des gymnases et piscines restent inchangées, dans le strict respect des gestes barrières.

Concernant les établissements recevant du public (cafés, salles de sport, restaurants), aucune modification des horaires n’est apportée. Cependant, des contrôles seront renforcés et des fermetures administratives pourront être décidées en cas de non-respect des règles. La vente d’alcool à emporter et la musique dans l’espace public est interdite dans toute l’agglomération à partir de 20h.

Des mesures complémentaires

En complément de ces décisions préfectorales, la Communauté urbaine met en place une action de prévention et de communication. Ainsi, le dispositif des ambassadeurs des gestes barrières est réactivé : ces habitants volontaires feront de la prévention devant les écoles, les universités et dans tous les lieux nécessaires. De la même façon, les nouvelles règles en vigueur seront affichées clairement dans l’espace public.


Un centre de test Covid au Kursaal ouvert 7 jours sur 7 !

Ce centre est accessible 7 jours sur 7 de 14h à 18h. Il propose un dépistage à l’aide du test virologique PCR de type naso-pharyngé. Le dépistage est réalisé par des professionnels de santé et les analyses sont effectuées par les laboratoires de l’agglomération.

Le centre est ouvert à toutes et à tous, gratuitement, sans rendez-vous et sans ordonnance. Il vous suffit de venir au Kursaal de Dunkerque et de vous présenter à l’accueil du centre de dépistage COVID. Les résultats du test sont communiqués sous 24 à 48h.

Lors de votre visite au centre de dépistage situé au Kursaal, il vous est demandé de vous munir de votre carte vitale et d’une pièce d’identité.

Cette initiative de la CPTS Littoral en Nord est organisée avec le soutien des professionnels de santé, des laboratoires médicaux de l’agglomération dunkerquoise, de la Croix-Rouge, de la CPAM Flandre-maritime, de l’ARS, de la Ville de Dunkerque et de la Communauté urbaine de Dunkerque.

Pour votre bien et la santé de tous, le port du masque est obligatoire lors de votre passage au centre de dépistage et nous vous invitons à respecter les  gestes barrières.

> Les tests virologiques ou tests PCR, (Réaction en Chaîne par Polymérase) :

Le but de ces tests est de détecter la présence du virus au moment où ils sont réalisés, c’est-à-dire que les patients pourront savoir s’ils sont infectés sur le moment.

Si le résultat est positif, cela signifie que le virus a été contracté dans les 8 jours précédents et il reste positif pendant une dizaine de jours.