Imprimer la page

Nouvelles mesures à partir du 16 janvier :

Le 14 janvier 2021 le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h à 18h sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires seront interdits de 18h à 06h, sous peine d’une amende de 135€. Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 18h.

Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants. La situation sera réévaluée le 20 janvier prochain, afin d’examiner, alors, s’il est possible d’envisager une réouverture.

Sur tout le du territoire les salles de sport devront rester fermées à l’accueil du public.

Il reste possible dans certains cas de se déplacer après 18h, notamment pour se rendre ou revenir du travail, mais il faut se munir d'une attestation et d'un justificatif disponibles sur le site https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/

Covid-19 : la stratégie de vaccination

La stratégie de vaccination établie de manière progressive par la Haute Autorité de Santé (HAS) se compose de 3 phases :

1) depuis le 27 décembre 2020 :

Priorité donnée aux publics les plus vulnérables au virus et les plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie.

Les publics et professionnels actuellement éligibles à la vaccination :

• Les résidents d’établissements accueillant des personnes âgées et résidents en services de longs séjours (EHPAD, USLD, foyers-logements, résidences autonomie) ;

• Les personnes en situation de handicap vulnérables qui sont hébergées en maisons d’accueil spécialisées et en foyers d’accueils médicalisées ;

• Les personnels exerçant au sein des établissements précédemment citées (employés directs ou employés d’entreprises prestataires), âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid et qui se signalent comme volontaires ;

• Les professionnels de santé de ville et d’hôpital âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid ;

• Les ambulanciers âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid ;

• Les aides à domicile âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid ;

• Les pompiers, âgés de 50 ans et plus ou porteurs de maladies les exposent à des formes graves de Covid.

À partir du 18 janvier : les personnes âgées de 75 ans et plus qui ne sont pas en établissement mais qui sont à domicile.

L’ouverture des prises de rendez-vous se fera à compter du jeudi 14 janvier 2021 :

- sur le site www.sante.fr (identification d’un centre à proximité du domicile, informations relatives au service de prise de rendez-vous et aux horaires d’ouverture) ;

- par téléphone via le centre régional d’appel : 03.92.04.34.71.

S’agissant de cette première phase, les vaccinations s’effectueront dans les établissements concernés ainsi que dans les centres de vaccinations dont vous trouverez la liste en annexe.

2) À partir de février 2021 :

La vaccination sera élargie aux personnes âgées de 65 à 74 ans.

S’agissant de cette seconde phase, les vaccinations s’effectueront principalement dans les centres de vaccinations.

3) À partir du 3ème trimestre 2021 :

La vaccination sera ouverte à tous :

• les personnes âgées de 50 à 64 ans ;

• les professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire) ;

• les personnes vulnérables et précaires et les professionnels qui les prennent en charge ;

• les personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos ;

• le reste de la population majeure.

S’agissant de cette troisième phase, les vaccinations s’effectueront principalement dans les centres de vaccinations.

L'appli "DK so shopping" aux côtés des commerces dunkerquois

Afin de soutenir les commerces locaux à travers la crise, la Ville lance une application mobile dédiée à l’activité commerciale de notre centre-ville. "DK so shopping" permet de visualiser en un clin d’œil les commerces et les services ouverts et ceux qui proposent le click and collect.

L’objectif est de mettre en valeur le dynamisme des commerçants, qui maintiennent courageusement leur activité dans un contexte très difficile et de montrer à quel point l’offre de nos magasins locaux est riche, variée et compétitive. L’appli DK so shopping, développée à Dunkerque par des Dunkerquois, veut par ailleurs favoriser l’interaction entre les commerçants et les clients, rendue compliquée par la situation sanitaire.

L’application contient toute l’information des boutiques : adresse, contact, horaires, produits, services, réseaux sociaux, opérations promotionnelles, jeux concours, transport, stationnement, etc.). Les points click and collect fonctionnels (plus de 200 recensés au centre-ville) à Dunkerque seront immédiatement identifiables.

À l’avenir, une place de marché 100 % locale

DK so shopping est un premier pas vers une place de marché 100 % locale, une plateforme qui référencera l’ensemble de l’offre dunkerquoise et qui permettra aux consommateurs de bénéficier des avantages du shopping en ligne, tout en favorisant le commerce local et en limitant leur empreinte énergétique.

L’application DK so shopping est téléchargeable sur Google Play. Elle le sera dès le mois de décembre sur Apple Store.

Commerçants, faites-vous référencer !

Vous êtes commerçant et vous souhaitez apparaître sur l'appli DK so shopping ?

Envoyez un mail avec vos coordonnées à l'adresse : dksoshopping@remove-this.ville-dunkerque(dot)fr

Des stations de travail pour les étudiants de l'agglo

Sur décision du gouvernement, toutes les formations de l'enseignement supérieur sont actuellement dispensées à distance. Pour venir en aide aux étudiants qui ne disposeraient du matériel ou de la connexion nécessaire pour travailler, Patrice Vergriete, président de la Communauté urbaine de Dunkerque, et les maires de l’agglomération ont activé la mobilisation de tout un réseau. Les acteurs de l'action sociale du territoire, comme les centres sociaux et les maisons de quartiers, mettent ainsi à disposition des étudiants de l’agglomération dunkerquoise leurs lieux d’accueil et leurs moyens informatiques.

Quelque 70 postes de travail, répartis sur une vingtaine de sites, sont d’ores et déjà mis à la disposition gratuite des étudiants (après réservation auprès des lieux d'accueil connectés).

https://data.dunkerque-agglo.fr/explore/dataset/lieux-accueil-numerique-etudiants/map/

Cette initiative s'inscrit dans la stratégie numérique de territoire, déployée depuis 2016 par les élus communautaires : le développement du numérique s’accompagne d’une médiation et d’un accompagnement de proximité afin de garantir une égalité d’accès et de favoriser, notamment, la réussite des jeunes.

Un dispositif sanitaire renforcé face au Covid

Le carnaval de Dunkerque 2021

C’est le cœur lourd que Patrice Vergriete, président de la Communauté urbaine et maire de Dunkerque, a annoncé l’annulation des bandes de carnaval de l’agglomération. Une décision prise en responsabilité par l’ensemble des maires de l’agglomération face au rebond inquiétant de l’épidémie de Covid dans le Dunkerquois.

C’est la réalité de la crise sanitaire : malgré la mise en place de mesures sanitaires renforcées en accord avec le Préfet du Nord fin septembre, le coronavirus progresse dans le département du Nord et dans le Dunkerquois, avec un taux d’incidence de 254 pour 100 000 habitants constaté au 13 octobre pour notre agglomération par l’Agence régionale de santé. Ce taux place le territoire au-dessus du niveau d’alerte maximale.

Face à la détérioration rapide de la situation sanitaire ces dernières semaines, les maires de l’agglomération ont décidé en responsabilité d’annuler les bandes de carnaval et les jets de harengs organisés par les municipalités. "C’est aux maires de donner le la, nous le faisons aujourd’hui pour deux raisons : la situation sanitaire a atteint un niveau très grave d’une part et parce que cela nous laisse d’autre part le temps de travailler ensemble pour essayer de faire vivre l’esprit carnavalesque dans le Dunkerquois sous d’autres formes. Un travail se mettra en place ces prochains jours, avec tous les acteurs concernés, pour faire en sorte que l’esprit carnavalesque puisse trouver sa place dans nos communes, pour maintenir ce lien très fort qui nous unit toutes et tous et pour surmonter ensemble cette édition annulée. On a deux mois devant nous pour y réfléchir ensemble. J’invite d’ailleurs les Dunkerquois à imaginer comment on peut faire le Carna-virus !", a expliqué Patrice Vergriete.

"Si nous venons à prendre cette décision aujourd’hui, c’est parce que nous estimons que c’est dans l’intérêt de chacune et chacun des Dunkerquois. J’invite tous ceux qui seraient tenté d’organiser des événements parallèles à bien réfléchir à leur responsabilité car nous sommes en train de parler de personnes qui peuvent mourir... J’appelle la population à la plus grande prudence. Il est essentiel que chacun continue d’appliquer les gestes barrières en toute circonstance."

Annulation de tous les grands rassemblements de fin d’année

En responsabilité et à l’unanimité, en accord avec le Préfet du Nord, les maires ont par ailleurs décidé d’annuler tous les grands rassemblements de fin d’année pour lesquels le respect le plus strict des gestes barrières ne peut être garanti. Sont ainsi concernés les parades, les descentes du père Noël, les feux d’artifice, etc.

À l’instar des marchés alimentaires traditionnels, les marchés de Noël en plein air sont maintenus, sous réserve de l’application de mesures renforcées pour les manifestations les plus importantes. Ainsi, à Dunkerque, un périmètre barriéré sera mis en place et une jauge de 1 000 personnes sera strictement contrôlée par des agents de sécurité.

Tous les événements en intérieur feront l’objet d’une attention toute particulière. Ils seront notamment soumis à une application très stricte de la distanciation physique entre les personnes.


 

 

D'autres mesures déjà en place :

Face à une situation qui se dégrade dans notre agglomération, Patrice Vergriete a annoncé un dispositif sanitaire renforcé afin d’éviter des mesures nationales plus restrictives pour le quotidien des habitants. Ce plan local, adapté aux caractéristiques de l’agglomération, est soumis à une évaluation hebdomadaire de la Préfecture.

Avec un taux d’incidence qui a presque doublé en moins de quinze jours et un nombre de patients en réanimation qui a quadruplé en sept jours, Dunkerque et son agglomération sont en sursis. Soucieux de ne pas pénaliser lourdement les habitants, les entreprises et les commerçants dans leur quotidien en cas de passage de la région dunkerquoise en alerte renforcée, Patrice Vergriete a proposé au Préfet du Nord un plan intermédiaire avec des mesures claires et concrètes. "Aujourd’hui, j’en appelle à la responsabilité individuelle des Dunkerquois. Nous avons un sursis. C’est le moment d’être exemplaire si nous ne voulons pas pénaliser notre quotidien."

Obligation du port du masque

Le port du masque dans l’agglomération est clarifié. En accord avec le Préfet, le port du masque est désormais obligatoire :

-    Dans les lieux publics clos

-    Devant les écoles

-    Dans les transports collectifs

-    Sur les marchés, braderies et brocantes

-    Sur les parkings des supermarchés

-    Dans les files d’attente et attroupements en extérieur

-    Dans les rues du centre-ville suivantes : place Jean Bart, rue Thévenet, rue Clemenceau, rue de la Marine, rue Wilson, et rue Alexandre III.

Événements et manifestations en lieu clos

La capacité d’accueil des salles recevant des événements et manifestations est portée à 1000 personnes maximum. Le maire de Dunkerque encourage les associations et entreprises à annuler ou reporter leurs événements après le 15 octobre. Pour les manifestations qui auront lieu, la jauge maximale de chaque salle sera clairement identifiée sur la base de 4 mètres carrés par personne. Les règles d’utilisation des gymnases et piscines restent inchangées, dans le strict respect des gestes barrières.

Concernant les établissements recevant du public (cafés, salles de sport, restaurants), aucune modification des horaires n’est apportée. Cependant, des contrôles seront renforcés et des fermetures administratives pourront être décidées en cas de non-respect des règles. La vente d’alcool à emporter et la musique dans l’espace public est interdite dans toute l’agglomération à partir de 20h.

Des mesures complémentaires

En complément de ces décisions préfectorales, la Communauté urbaine met en place une action de prévention et de communication. Ainsi, le dispositif des ambassadeurs des gestes barrières est réactivé : ces habitants volontaires feront de la prévention devant les écoles, les universités et dans tous les lieux nécessaires. De la même façon, les nouvelles règles en vigueur seront affichées clairement dans l’espace public.