En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.

Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Imprimer la page

Dispositif "voisins bienveillants, voisins vigilants"

Lors des réunions d'information...
Lors des réunions d'information...

Si le dispositif des voisins bienveillants constitue un bon moyen de prévenir les cambriolages, c'est aussi un formidable outil d'entraide entre habitants de tous âges au sein d'un même quartier.

 

Dès les premières semaines, plus de 150 voisins bienveillants ont lancé une trentaine de communautés

Fin mai et début juin, de nombreux Dunkerquois sont venus prendre connaissance du dispositif lors de réunions d’information organisées à Dunkerque, Malo-les-Bains, Petite-Synthe et Rosendaël. Au-delà de la prévention des cambriolages, les participants ont pris conscience qu’il s’agit également d’instaurer ou de développer un esprit de quartier fondé sur l’entraide et la solidarité, envers les personnes âgées en particulier.

Une convention a ensuite été signée mi-juin à l’hôtel de ville entre Patrice Vergriete, maire, Henri Jean, sous-préfet, Éric Fouard, procureur de la République, et Damien Keunebrock, commissaire central, pour officialiser la démarche à compter du 1er juillet, tandis qu’une première session de formation avait réuni 50 voisins bienveillants fin juin.

Une nouvelle étape a été franchie le 29 septembre dernier avec la désignation des voisins référents de chaque groupe formé, associée à une deuxième session de formation. Chargés d’animer leur communauté, les voisins référents sont appelés à nouer un lien privilégié avec les services de police et à relayer un certain nombre d’informations auprès des membres de leur équipe.

 

Et concrètement ?

Si un voisin bienveillant est témoin d’un cambriolage ou de tout autre fait délictueux, il compose le 17, puis envoie une alerte à la mairie (sur l’adresse : voisins@remove-this.ville-dunkerque.fr) qui transmettra l’information à la police nationale et à la police municipale.

À l’inverse, si la police doit faire face à une vague de délits ou de comportements suspects, c’est elle qui prévient les équipes de voisins bienveillants par SMS.

A titre d’exemple, suite à une recrudescence de vols par ruse fin septembre, un message a été envoyé via le réseau "voisins bienveillants, voisins vigilants" pour mettre en garde les habitants.

Une première évaluation du dispositif sera réalisée en 2016.

 

Pour participer au dispositif

Si à votre tour vous souhaitez créer ou intégrer une communauté de voisins bienveillants, un bulletin d’inscription est téléchargeable en cliquant ici (version .pdf), ou à remplir directement en version .doc.

Vous serez ensuite contacté par un agent municipal qui vous expliquera en détail le dispositif lors d’un rendez-vous. Pour plus d'infos, vous pouvez contacter José Milliot au 03 28 26 29 18.