En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.

Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici

Imprimer la page

Le salon de la BD et du livre de Fort-Mardyck

Bienvenue au salon de la BD et du livre de Fort-Mardyck !
Bienvenue au salon de la BD et du livre de Fort-Mardyck !

On vient de loin pour le salon de la BD et du livre de Fort-Mardyck !

Pour sa 8e édition, le salon fort-mardyckois de la BD et du livre monte encore en gamme !

Pas moins d'une trentaine d'auteurs-illustrateurs ont répondu présents à l'appel du Far West, thème choisi en 2017 parce qu'inédit et très porteur devant la multitude de bandes dessinées qui l'évoque.

Même si le thème central est bien défini, Tony Bernaert, organisateur de l'évènement tient à rassurer les amateurs du genre : "On ne peut pas inviter seulement des auteurs sur le thème du western parce que ça serait beaucoup trop réducteur. La BD, ce sont des thèmes généraux et ça traite de plein de sujets d'actualité".

Et justement, ils viennent de loin ces auteurs : de toute l'Europe et de Russie comme Roman Surzhenko, Alex Sierra, Iko... Non seulement, ils viennent d'horizons divers et variés mais ce sont aussi des auteurs prestigieux, très côtés niveau dessin, tels que Jaime Calderon pour n'en citer qu'un...

Auteurs BD : de beaux noms

Avec le thème du Far West, le Salon a visé juste cette année ! Dans sa sélection d'auteurs western, figure aussi Matthieu Bonhomme - invité d'honneur - qui, excusez du peu, vient d'être récompensé à Angoulême par le Prix du Public Cultura 2017 pour son album "L'homme qui tua Lucky Luke". Encore du beau monde avec Patrick Prugne, le Grand Prix du Salon 2017 et Hervé Richez, auteur mais aussi directeur éditorial des Editions Bamboo.

Un prix littéraire dunkerquois

A noter aussi la présence pour l'atelier origami de Seng Soun Ratanavanh qui est aussi sélectionnée pour le Prix Nénuphar 2017 de l'album jeunesse pour son album "Attends Miyuki"; 4è édition du prix littéraire dunkerquois à destination des 8-13 ans.

Créé par 3 documentalistes dunkerquoises et 2 libraires de la Mare aux Diables, ce prix national est bien né à Dunkerque, précisément au CDI du collège Arthur Van Hecke. Et sa particularité, c'est que les votants sont des jeunes inscrits en collège ou de manière individuelle. Aujourd'hui, ce prix Nénuphar, c'est 3288 inscrits dans 3 pays (France, Suède, Japon), 16 départements, 63 établissements scolaires !

Auteurs locaux et exposition

Côté visiteurs, on vient aussi de loin : Bruxelles, Pays Bas, Allemagne, Suisse... Ce rendez-vous bisannuel demeure plus que jamais un lieu de rencontres et d'échanges entre un public international et les auteurs, dont nos locaux !

Parmi eux : Alain Dodier, Hélène V -1ère venue de la gravelinoise- et Bloz, pour lequel la mairie de Fort-Mardyck propose une exposition du 1er au 31 mars 2017 avec des reproductions de planches, des reproductions d'originaux, notamment "Les Carnavaleux", "Les fondus de la moto", et qui signe la planche promotionnelle que vous pouvez découvrir en haut de cette page...

Découvrez également quelques images exclusives de notre rencontre avec lui :

Dédicaces

Autre temps marquant de cette édition 2017 : la rencontre (limitée sur réservation au 03 28 63 33 39) avec Patrice Pellerin, auteur de "L'épervier", l'une des plus grosses séries de BD actuelle. Celle-ci sera suivie d'une séance de dédicaces au Musée Portuaire samedi 25 mars à 14h30.

A ce propos, Tony Bernaert explique ; "C'est la 1ère fois qu'on délocalise une activité à un autre équipement. C'est notre souhait depuis longtemps pour créer un véritable Salon de l'agglomération parce qu'on estime que le Salon de la BD doit rayonner dans Dunkerque même".

Livres anciens

Enfin et puisque c'est aussi le Salon du Livre, il y aura aussi du livre ancien ! Avec la présence d'un exposant de livres rares, Jean-Philippe Leclercq, bouquiniste-itinérant qui se déplace de Lille pour l'occasion car dit-il "Le Salon de Fort-Mardyck est bien fréquenté, beaucoup de gens y viennent, des amateurs de BD et d'autres livres, ce qui n'est pas incompatible. Il a une bonne renommée dans la région". Découvrez son portrait ci-dessous...

Ce qui confirme que le salon de la BD et du livre de Fort-Mardyck commence bel et bien à se faire connaître. Et que si la renommée de ce Salon n'est plus à faire sur le dunkerquois voire la Côte d'Opale, elle semble s'étendre au niveau régional, et notamment à Lille.

Tous à vos agendas pour le salon de la BD et du livre de Fort-Mardyck 2017 ; à ne manquer sous aucun prétexte ! Découvrez également toutes les actualités du salon sur le site Internet dédié en cliquant ici...

La passion des livres anciens fait voyager !

le bouquiniste lillois Jean-Philippe Leclercq
le bouquiniste lillois Jean-Philippe Leclercq

Pour la 1ère fois à Fort-Mardyck, le bouquiniste lillois Jean-Philippe Leclercq viendra avec sa sélection d'environ 400 livres : livres régionaux, livres anciens (certains datant du 17e siècle, du 18e et beaucoup du 19e siècle), y compris jeunesse dont des Contes datant pour leur part de l'après-guerre de 14, ce qui est souvent le plus ancien que l'on puisse trouver.

Auto-entrepreneur depuis sa retraite, Jean-Philippe Leclercq, ancien haut-fonctionnaire, a créé son commerce de vieux livres et l'a nommé "Le Tourne-pages", en hommage à l'un de ses amis collectionneur qui "avait besoin de tourner les pages pour retrouver les documents que je lui demandais" explique-t-il.

Parmi les milliers d'ouvrages qu'il propose à la vente "il y a de tout sauf des livres de consommation courante tels que BD, livres de poche, romans modernes..." aime-t-il préciser. Véritable passionné des livres rares et anciens, ce bouquiniste-itinérant n'hésite pas à parcourir les routes pour partager sa passion, et ce dans toute la région et jusqu'en Belgique. Et les assidus des manifestations régionales dédiées au livre, le repèrent même grâce à son camping-car ! Il vend aussi du livre régional car "il y a pas mal de gens qui cherchent des documents sur la région, son histoire dans les Flandres et sur les côtes", affirme-t-il.

Une retraite bien remplie pour cet exposant dont l'épouse restaure certains de ces documents anciens et pour qui le plus beau combat consiste à faciliter l'accès aux livres pour tous... "Il faut promouvoir les manifestations sur le livre. Et pour que les gens lisent, il faut aussi leur proposer des choses, notamment dans le milieu rural où il n'y a plus du tout de librairies, ni parfois de bibliothèques. Je vais aussi dans les brocantes où les gens en prennent parfois une dizaine car ils sont tout contents de trouver des livres".

La venue de ce passionné et amateur averti au salon de Fort-Mardyck démontre l'aura grandissante de ce salon dunkerquois. Il ravira les collectionneurs et chineurs littéraires !