Imprimer la page

L'école et la maison de quartier du futur

Rassemblant maison de quartier, établissements et restaurant scolaires, l'école du futur veut conjuguer réussite éducative, santé publique et environnement. Présentation de cet ovni urbain dont le rayonnement espéré devrait réécrire les habitudes sociales et changer la vie de tout le quartier…

De forme circulaire à elliptique, l’école du futur au Banc Vert n’a pas fini de susciter l’imagination. Celles des enfants, futurs élèves de l’école ou adhérents de la maison de quartier, comme celle des adultes investis dans le tissu associatif local, au sein de l’ADUGES ou tout simplement riverains de l’équipement. Un anneau, symbole d’union, d’infini, qui illustre bien la volonté de la Ville : concevoir un équipement intergénérationnel qui intègre plutôt que d’exclure, qui ouvre plutôt que d’enfermer, qui réunit plutôt que de diviser. Un lieu innovant qui mixe les publics, les usages et les flux pour un plus grand respect des besoins de chacun… et de la planète ! 

Mutualisation des espaces

Cet investissement, d’un montant HT de 15 millions d’euros, trouve tout son sens à l’heure d’une crise économique et environnementale affirmée. «Dans une ville durable, explique Patrice Vergriete, un bâtiment doit vivre tout le temps, en journée et en soirée, week-ends compris. Au Banc Vert, on n’ajoute pas des mètres carrés, mais on les partage, car le développement durable c’est aussi le vivre et agir ensemble» Mutualisation des espaces, tel est donc le maître-mot du projet imaginé dans le cadre du programme de rénovation urbaine engagé au Banc Vert.

Dès l’accès au futur bâtiment, ce principe de partage s’imposera à travers l’agora, les deux halls et la salle polyvalente, au coeur de la structure, et contribuera aussi à la sobriété énergétique du projet : « On ne chauffe pas une multitude d’espaces, on utilise les mêmes espaces, à des temps différents. Et tout est mis en oeuvre dès le départ pour que ces espaces puissent respecter l’ensemble de ces contraintes », expliquent les architectes lillois du cabinet Tank. Vertueuse, l’école du futur le sera encore sur la gestion des réseaux : « On a rationnalisé les réseaux, en répartissant les locaux techniques dans l’établissement de telle manière à réduire les linéaires à parcourir et éviter ainsi les déperditions. »

Doté de panneaux photovoltaïques pour ajouter une source d’énergie, l’équipement public du Banc Vert sera alimenté par un double flux performant et relié au chauffage urbain. Innovante dans sa conception intérieure, l’école du futur se veut aussi exemplaire à l’extérieur. Outre les cours végétalisées et résilientes, elle intègre une couronne verte, qui conserve une partie des arbres existants, les plus grands notamment. D’autres essences, locales, seront ajoutées aux abords immédiats de la structure. Quant aux sols, comme ceux des nouveaux parkings par exemple, ils permettront aux eaux pluviales de s’infiltrer. L’objectif affiché est de constituer une sorte d’îlot de fraîcheur en coeur de ville.

 

 

Un nouveau parc urbain

Cet intérêt majeur porté au cadre de vie et à l’environnement direct des usagers comme des riverains se concrétisera également par la réalisation d’un parc urbain tout neuf ! En lieu et place de l’école Meurisse, ce vaste espace végétalisé compensera notamment la plaine des Graviers, où des constructions collectives et individuelles seront entreprises. Mais outre ces innovations techniques et environnementales, c’est sur le plan de l’humain, de la relation à l’autre, que cette école du futur promet sans doute les plus grands progrès ! Bien au-delà de l’école, c’est tout l’îlot de vie qui s’y retrouvera à un moment de la journée, de la semaine ou du mois. Totalement intégrée au bâtiment, la maison de quartier disposera toutefois d’un accès spécifique et de bureaux disponibles pour les partenaires associatifs ou institutionnels, comme les assistantes sociales ou les services de PMI. L’agora, à la fois en dehors des murs du bâtiment et dans l’enceinte du site, aura vocation à rassembler les publics aux heures d’entrée de de sortie.